Home > Papotages > Alimentation des enfants > Comment éduquer le palais de votre enfant ?

Tête de la PopoteComment éduquer le palais de votre enfant ?

Une belle assiette pour donner aux enfant envie de gouter à tout

À partir de 2 ans, les enfants connaissent une période appelée « néophobie », c’est-à-dire qu’ils rejettent tout ce qui est nouveau dans leur vie. Alors comment passer outre ce rejet et continuer à éduquer le palais de nos petits ?

Le rejet de l’inconnu

Cette phase de fermeture commence vers 18-24 mois et peut se poursuivre jusqu’à 7-8 ans. L’enfant peut alors refuser un aliment nouveau tout comme un aliment qu’il a déjà goûté sous une forme, par exemple en purée, et qu’il ne reconnaît plus visuellement car présenté autrement, en morceaux par exemple.

Patience et persévérance

Il vous faudra donc être patient et ne pas vous arrêter au premier refus. En effet, la répétition de l’aliment dans l’assiette est importante, d’autant plus quand il était apprécié auparavant. Sylvie Delaroche-Houot, co-fondatrice de l’ANEGJ (Association nationale pour l’éducation au goût des jeunes) et éducatrice du goût, conseille de proposer régulièrement l’aliment dans un environnement familier et agréable.

Ainsi, si votre enfant boude son assiette de brocolis, ne désespérez pas et persévérez. Proposer régulièrement le légume, permet à votre enfant de, petit à petit, se familiariser avec celui-ci et finalement l’accepter et l’apprécier.

Pour aider votre enfant à surpasser sa néophobie, vous pouvez vous fixer une règle : goûter au minimum trois fois, un aliment ou un plat. Comme le précise Nathalie Rigal, enseignante-chercheuse en psychologie à l’université Paris Nanterre et auteure de La Naissance du goût, comment donner aux enfants le plaisir de manger ? (Éditions Noesis), « il faut goûter plusieurs fois pour apprécier. Plus on goûte, plus on aime ». Néanmoins, votre enfant n’est pas obligé d’aimer tous les fruits et légumes.

L’importance des repas en famille

Votre enfant apprend par observation, s’il voit que vous mangez avec plaisir cela le rassura. Il est important que le repas, soit un moment calme et chaleureux, sans pression ni menaces pour finir l’assiette de légumes.

Par ailleurs, évitez de proposer à votre enfant que ce qu’il aime sinon il ne s’habituera pas aux nouvelles saveurs. Vous pouvez engager le dialogue afin de connaître son ressenti face à son assiette : quelles sont les couleurs qu’il voit ? Est-ce que l’odeur lui plaît ? Connaît-il les aliments présentés ? Ce dialogue permet de rendre plus familier les aliments.

Faire de belles assiettes

L’apparence de l’assiette est très importante pour l’enfant. Alors pensez à soigner la présentation des aliments et n’hésitez pas à varier les plaisirs. Il est également important d’habituer votre enfant à des goûts, des aspects et des textures variées : au four, grillé, à la vapeur, en gratin, en quiche … Autant d’idées de préparation pour allier plaisir des yeux et du goût. Vous pouvez aussi proposer des aliments composés de viandes et de légumes comme les nuggets, boulettes et saucisses de La Popote Compagnie. Cette gamme, co-créée par des enfants et une Chef, saura ravir les papilles de votre enfant.

Pour mieux connaître et apprécier les aliments, le mieux c’est que votre enfant participe à la préparation des plats. Cette étape lui permettra d’éveiller ses sens et de s’ouvrir à la nouveauté. Aller à la ferme, au marché, cueillir, manipuler, laver, ou encore couper les aliments donne du sens à la nourriture.

Finalement, déstressez afin de ne pas créer un complexe alimentaire chez votre enfant. Essayez de le faire participer et interagir avec les aliments pour aiguiser sa curiosité et son envie de goûter de nouvelles saveurs. C’est ainsi que vous lui transmettrez la base d’une alimentation saine et équilibrée.

Add comment